David LaChapelle

 

L’œuvre de David LaChapelle s’inscrit sous le signe du glamour depuis sa genèse : sa première photo représente sa mère en bikini, sirotant un martini, accoudée à un balcon de Puerto Rico sur fond de moquette bleue et de rideaux roses. S’en suivront beaucoup de portrait de stars, le plus souvent américaines et sulfureuses, comme l’artiste. Britney Spears, Madonna, Paris Hilton, mais aussi Hilary Clinton, sans oublier sa muse, la transsexuelle Amanda Lepore sont toutes mises en scène avec humour et érotisme. Énervants ces clichés à l’esthétique pornographique où des blondes peroxydées lèchent goulûment des bâtonnets glacés ou facétieusement dénonciateurs ? En tout cas pas misogynes : les hommes ne sont pas absents de son travail et tout aussi dénudés : Eminem, Ryan Philips, Marylin Manson ont succombé au charme vénéneux de ses photographies aux couleurs électriques. C’est Andy Warhol qui lui  offre son premier travail dans le magazine Interview. Depuis David LaChapelle a travaillé pour de nombreux journaux de mode, réaliser de nombreuses campagnes publicitaires et un documentaire Rize, sur le krumping et le clowning, deux danses afro-américaines endiablées, primé au festival de Sundance. Une de ses photo est offerte dans la Art Box d'octobre. 

 

www.davidlachapelle.com

 

 

 

 

 

 

 Texte : Victoire Chapellier