Graffiti : Etat des lieux 2013 à la Galerie du Jour


Les expositions présentant la crème des street artist ne manquent pas. Mais celles organisées par Agnès b ont une saveur particulière : celle de l’authenticité. Loin de succomber à un effet de mode, la styliste est une pionnière du genre. C’est un réel intérêt, un profond attachement pour ce mouvement artistique qui se dégage de l’exposition collective Graffiti : État des lieux 2013… et de nouveaux amis !

Agnès b. a invité l’art de la rue dès l’ouverture de la Galerie du Jour, en 1984, avec une première exposition des Frères Ripoulin. Et, avec l’exposition manifeste Graff de 2001, elle fait date dans l’histoire de cette discipline et contribue activement à lui donner ses lettres de noblesse. Depuis, elle n’a cessé de la soutenir.  Fort de cette confiance, les artistes - hier André, Space invaders, Fafi ou Futura, aujourd'hui Philippe Baudelocque, JonOne, Monsieur Qui, Lek, Lemoduledezeer, etc. - jouent le jeu, s’expriment librement du sol au plafond notamment à travers des collaborations inédites. La vitalité de cette discipline aux multiples écoles, aux innombrables médium, jaillie au visage : mosaïques, graffs, dripping, vidéos, installations, sculptures foisonnantes, dessins, performances… Et ce n’est que le quart nord est de Paris qui est exploré !


Etat des lieux 2013 - du 13 septembre au 26 octobre - Galerie du Jour- 44 Rue Quincampoix, 75004 Paris - métro: Rambuteau

www.galeriedujour.com








Texte : Victoire Chapellier. Photos : Vitostreet