Livraison offerte (France & Belgique)

Les 15 plus puissants portraits de femmes publiés par les Ateliers Wombat.

Retour en images sur les 15 plus puissants portraits de femmes publiés dans les coffrets d'artistes Wombat. (Du 20 au 30 mai 2022, utilisez le code promo INSPIRINGWOMEN et bénéficiez d'un remise de 20% sur notre site internet).

# Portrait 1 - Metropole café, New York, Lisette Model, 1946 (Tirage numéroté à 350 exemplaires - Wombat Artist Box 9 - Édition spéciale 10 ans du Jeu de Paume 

Sur cette photographie de Lisette Model c'est le coté inspirant de la femme qui ressort.

Danseuses, artistes travestis, trapézistes… Le monde du spectacle et ses personnages sont très présents dans le travail de Lisette Model qui, avant de devenir photographe, souhaite embrasser la carrière de chanteuse. Elle est particulièrement sensible à un genre musical, le jazz, car il « représente vraiment l’Amérique. » Elle immortalise ainsi des clubs comme le Metropole Café et couvre plusieurs éditions du Festival de Jazz de New York. Lisette Model, invite ses élèves, dont Diane Arbus fait partie, à « photographier avec leurs tripes » .

La femme sur ce tirage est pleine de vitalité avec un corps marqué par la vie qui reflète ses émotions et ses expériences. C'est tout le charisme de la personne qui est pris en photo.

 

 

# Portrait 2 - Miss N, Gertrude Käsebie, 1903 (Tirage numéroté à 500 exemplaires - Wombat Artist Box 32 - Édition spéciale en hommage à la revue artistique Camera Work).

Cette femme aux formes voluptueuses n’est autre que la célèbre Evelyn Nesbit (1884-1967), une danseuse de revue à Broadway dont la beauté lui vaut d’être courtisée par de nombreux hommes et artistes. Nesbit est aussi connue pour le crime passionnel qui déchaîne les chroniques en 1906, lorsque son mari tue son amant, un architecte réputé.

Ce tirage témoigne des talents de portraitiste de Käsebier. Elle saisit avec brio la délicatesse de la gestuelle à la fois posée et naturelle, les ondulations de la longue chevelure, l’attitude lascive et le regard affirmé. La jeune femme semble à l’aise, consciente de sa beauté, terriblement féminine et pourtant empreinte d’innocence. Ce portrait laisse apparaître un engagement sensible vis-à-vis du modèle. Käsebier est en effet concernée par le statut de la femme dans la société, et considère la photographie comme un moteur d’émancipation pour la condition féminine.

 

 

 

#Portrait 3 - Grozny, Tchétchénie, Stanley Greene, 2001 (Wombat Artist Box 31 - Tirage numéroté à 750 exemplaires).

Depuis la mort de sa fille, un an et demi plus tôt, dans le conflit en Tchétchénie, Zélina a perdu goût à la vie. “Je me sens déjà morte” a-t-elle dit à Stanley Greene lorsqu’il réalise son portrait derrière une vitre embuée d’un autobus.

 


 

 

 

# Portrait 4 - Victoria and the Dragons, Tom Johnson, 2016 (Wombat Artist Box 24 - Tirage numéroté à 750 exemplaires).

Plusieurs séries de Tom Johnson, élaborées avec la styliste Charlotte James, mêlent haute couture et documentaire. « Notre démarche part toujours du sujet, que nous rencontrons pour construire un projet autour de lui. La mode me permet de créer une imagerie mais ne prend pas le dessus. Nous brouillons les genres ». Après avoir mis en scène les habitants de sa ville natale, ex-ville minière galloise, Charlotte est partie à la recherche de Victoria Perkins, découverte via un article paru dans un journal local. Championne de kick-boxing de 12 ans surnommée « Tigrou », elle est photographiée dans le Western Dragons Martial Arts Club dirigé par ses parents à Swansea, au Pays de Galles.



 

 

# Portrait 5 - Sans titre, série Overgrow, Maisie Cousins, 2015 (Wombat Artist Box 21 - Tirage numéroté à 750 exemplaires).

La nature, mignonne, naïve, inoffensive envahit inexorablement un visage où les pores de la peau, bien visibles, suintent de sueur. Des émotions contrastées naissent des photographies très texturées de Maisie, à la joliesse angoissante voire répugnante. En faisant cohabiter éléments « girly » et détails prosaïques, crus, elles remettent en question « les idéaux misogynes de la beauté ».



 

 


# Portrait 6 - Ruby, Alessandra Sanguinetti (Wombat Artist Box 28 - Tirage numéroté à 700 exemplaires).

« Les enfants sont fascinants... En tant que société, nous projetons beaucoup de nos espoirs, frustrations, dénis, et aspirations sur les enfants, et eux sont tellement transparents dans la façon dont ils reflètent tout ce que nous leur imposons. Comment ne pas les photographier ? ». Ruby fait partie d’un projet intitulé Sorry, Welcome qui aborde le thème de la vie de famille.



 

 

# Portrait 7 - Beth Ditto, Mathieu César, 2012 (Wombat Artist Box 2 - Tirage numéroté à 350 exemplaires).

Beth Ditto refuse les diktats de la société. Les choix de cette diva expriment d'ailleurs son engagement au quotidien, son militantisme acharné contre les préjuges sociaux : elle revendique par exemple sa plantureuse féminité en posant nue dans différents magazines pour décomplexer les adolescentes en surpoids, mot qu'elle rejette justement car il induit l’existence d'un poids standard. Elle refusera un juteux contrat avec la marque Gap qui " ne fait pas de vêtements à sa taille" et crée sa propre ligne pour Evans. Beth Ditto fait de sa vie un manifeste.


 

 


# Portrait 8 - Marilyn Monroe, Philippe Halsman, 1959 (Wombat Artist Box 19 - Imprimé 15x21cm extrait d'un portfolio de 10 images).

Phillipe Halsman tente de mettre en avant la personnalité de l'actrice Marilyn Monroe. Sa volonté est de dépasser les clichés de la jeune femme en lui donnant la liberté d'être elle même au moment de la photographie.
"Il parvient toutefois à réaliser un portrait plus naturel de l’actrice en lui demandant de sauter en l’air. L’image est unique car, quand Halsman lui explique le concept de la jumpology, Marilyn Monroe, effrayée à l’idée de révéler sa personnalité, refuse de répéter l’expérience."

Credit : Coffret Wombat 19 Philippe Halsman. Philippe Halsman - Marilyn Monroe, 1959 Musée de l’Elysée © 2015 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos.


 

 

 

# Portrait 9 - Untitled Chieska, Davinson, 2018 (Wombat Artist Box 36 -Tirage numéroté à 700 exemplaires) 

Prise sur le vif, Davison explique qu’il n’avait pas remarqué les trous de la robe à pois de son amie. « Je ne l’ai vu qu’une fois que nous étions dehors, et ils sont devenus instantanément une paire d’yeux, » caractère étrange de cette composition qui a plu non seulement au photographe mais au modèle.

 

 

 

 

# Portrait 10 - Lorna, Islande, Betina du Toit, 2018 (Wombat Artist Box 39 -Tirage numéroté à 700 exemplaires) 

Cette photographie intitulée « Lorna » du nom de son sujet, a été prise en Islande en novembre 2018. Au cours de l’année 2014, Betina est partie visiter l’Islande, et la vision d’une image dans l’eau bleue éthérée islandaise n’a cessé de l’habiter depuis lors. Elle y est donc retournée quelques années plus tard pour créer ce cliché de toutes pièces.

 

 

 

 

# Portrait 11 - Blow, Zhong Lin,  (Wombat Artist Box 44 -Image extraite du portfolio) 

La femme et les éléments. Le bain suggère le silence et le calme, mais aussi la noyade. Seules les bulles d’oxygène maintiennent le modèle en vie. Ces poches délicates insufflent à la photographie sa vitalité, elles assurent la protection et la connexion entre le spectateur et le modèle lointain. Les lèvres rouges et la peau diaphane, la dormeuse est aussi sensuelle que macabre, à l’image de la photographie énigmatique de Zhong Lin. 

 

 

 

 

# Portrait 12 - Queen of Nowhere I, Kourtney Roy,  (Wombat Artist Box 46 -Image extraite du portfolio) 

À un pas du réel le rêve, et l’enfer à un pas du paradis : Kourtney Roy introduit la bizarrerie dans des paysages familiers et la mélancolie dans des compositions colorées. Son empreinte fantastique séduit les magazines de mode, les grands quotidiens et les éditions d’art comme la collection Fashion Eye de Louis Vuitton ; les festivals de photographie suisses, russes et australiens. L’artiste canadienne maintes fois récompensée explore les frontières entre l’insipide et l’insolite, l’élégance et la vulgarité, la féminité et la monstruosité. 

 

 

 

 

# Portrait 13 - Sans titre, Elizaveta Porodina, 2021, (Wombat Artist Box 42 -Image extraite du portfolio) 

C’est à travers ses photographies que Porodina explore les mystères de son moi intérieur et la distance infranchissable qui la sépare de ses semblables. Se retrouver dans une dimension autre, où il est possible de se connecter ou de se déconnecter, et de transcender symboliquement la normalité de l’existence qu’elle considère comme « l’apocalypse de l’art », un scénario où la normalité représente la plus grande menace pour la création et la survie de son propre art. Ce n’est autre que sa mère qui lui a insufflé cette sensibilité artistique dès son plus jeune âge.

 

 

 

 

# Portrait 14 - Amber, Ransom Ashley, (Wombat Artist Box 34

« Cette image symbolise pour moi une certaine naïveté que nous avions à l’époque dans nos vies, tout en se sentant libéré par l’énergie cathartique de la métropole. Elle représente également la nature séductrice dans laquelle nous dévorions les opportunités qui s’offraient à nous. Amber est, selon moi, l’illustration humaine de l’innocence, de la naïveté, de la séduction et du talent, tout à la fois. Cette photo est également le fruit de mes premières expérimentations avec les lumières d’un studio professionnel. »

 

 

 

 

 

# Portrait 15 -  Collection Alan Rotshild, The Velvet Undergound, 1967, (Wombat Artist Box 22 - Poster) 

La créativité et la liberté des années 60-70, notamment celles du Velvet Underground qui concentre tout ce qu’il aime : «la musique, une histoire sulfureuse, les arts et les objets rares ». Allan Rothschild

 

 

Du 20 au 30 mai 2022, utilisez le code promo INSPIRINGWOMEN et bénéficiez d'un remise de 20% sur le site des Ateliers Wombat. #inspiringwomen ❤️

 

← Article précédent Article suivant →