Lore Krüger, une photographe en exil, mahJ, Paris

Lore Krüger, une photographe en exil, mahJ, Paris

Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme dévoile jusqu'au 17 juillet le travail de la photographe juive allemande Lore Krüger. Ces clichés ont été capturés entre 1934 et 1944 alors qu'elle fuyait l'Allemagne nazie pour Palma de Majorque, Paris ou encore New York

A Paris, elle suivra l'enseignement de Florence Henri, et pratiquera le portrait et la nature morte, ainsi que le reportage. En 1940, internée à Gurs, elle fuira pour New York, mais sera contrainte de retourner à Berlin-Est en 1946 pour des raisons de santé. Restés longtemps dans une valise, quelque cent tirages originaux sont tout ce qui reste du travail de Lore Krüger.

L’exposition du mahJ dévoile une photographe originale, à l’oeuvre profondément ancrée dans l’esthétique de l’entre-deux-guerres, et à la palette d’expressions diversifiées. C'est le parcours d'une exilée, similaire à celui de tant d'autres juifs allemands, opposants, artistes et intellectuels, qui ont eux aussi fuient leur patrie pour sauver leur vie

 

Crédits photos : Lore Krüger 

Lore Krüger, une photographe en exil 

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme 

Hotel Saint Aignan 

71 rue du Temple, 75003 Paris